Archives de catégorie : Actualités des pratiques

« La bienvenue! » Recherche en estives le 28 juillet

Devanture d’épicerie à Saulieu

Après un démarrage printanier sur les chapeaux de roue en mars au Musée des nourrices et des enfants de l’Assistance publique, notre recherche citoyenne met sa tenue d’été. Cap sur Roussillon-en-Morvan au Lieu-dit Les Pécines!

L’association « La Cafetière » nous invite à partager son sens de l’accueil

le samedi 28 juillet à partir de 11h30.

L’actualité, le quotidien dans nos lieux de vie singuliers nous amènent à nous questionner sur le sens de nos actes individuels et collectifs, sur nos désirs de société : c’est l’impulsion première de la recherche citoyenne. Nous portons chacun les savoirs construits dans notre expérience. Nous trouvons ensemble des clefs de compréhension du monde qui nous entoure.

Ce café-recherche a pour but de proposer un cadre d’échange de savoirs entre habitants, chercheurs, artistes sur la question de l’hospitalité locale : celle qui attire d’autres populations dans certaines communes rurales du Morvan, celle qui propose un refuge aux exilés, celle qui s’est inscrite dans l’histoire locale de l’accueil. Que comprendre de cela ? Comment écouter plus attentivement les voix qui nous en parlent ? Comment sortir des clichés médiatiques et des idées prémâchées pour appréhender plus finement ce qui nous entoure et ce qui nous arrive ?

Au programme:

-présentation de l’accueil mixte à « La Cafetière »: voisins, personnes en situation de handicap, artistes (par les permanentes de l’association)

-pique-nique anthropo-convivial avec les personnes accueillies par l’association à cette date (animé par l’ethnologue de la MPOB) On apporte un plat à partager et La Cafetière fournit le café

-présentation de l’avancée de la réflexion sur l’hospitalité (prise de parole des participants) L’ethnologue peut accompagner en amont chaque volontaire à rendre sa parole accessible aux autres (penser aux personnes accueillies à La Cafetière)

-action dans le jardin pédagogique: « la théorie, c’est bien joli mais ça ne fait pas pousser les salades! » Apporter vos gants de jardinage

-18h – Apéro-Causerie participative: Venez avec votre instrument, histoires, blagues, recette, poème, chanson et tout ce que vous avez envie de partager pour le plaisir.

L’association La Cafetière fonctionne sans subvention publique. Elle gère un lieu de vie et d’échange en milieu rural qui favorise la mixité sociale entre différentes populations. Les adhésions permettent de participer à ce projet hors du commun et de suivre les événements qui s’y déroulent. Pour soutenir cette action, vous pouvez cotiser (2€).


En partenariat avec:

gratuit dans la limite de 15 participants: caroline.darroux@gmail.com

Café recherche: « La bienvenue ! »

Devanture d’épicerie à Saulieu

La MPOB et la Coopérative des savoirs de la Nièvre vous invitent à partager un café gourmand autour d’une recherche citoyenne sur l’accueil et l’hospitalité dans le Nivernais Morvan d’aujourd’hui.

Mercredi 22 novembre de 14h à 17h à la MPOB (Anost)

(café gourmand à partager : chacun peut amener une petite friandise)

Continuer la lecture de Café recherche: « La bienvenue ! »

La parole comme patrimoine – journée d’étude sur les archives orales

L’écomusée PAYSALP et le CMTRA organisent une journée d’échanges méthodologiques autour de la collecte, du traitement et de la valorisation des archives orales. Cette journée, destinée à tous les acteurs régionaux impliqués dans un travail de conservation et/ou de valorisation du patrimoine culturel immatériel, est organisée dans le cadre des formations Connaissance et gestion des ressources du Centre de ressources départemental Patrimoine Culturel Immatériel et des ateliers interprofessionnels du Réseau régional dédié aux archives sonores.

La MPOB interviendra pour développer comment l’oralité peut être un levier d’émancipation des habitants.

Programme

 

Les Territoires du Patrimoine culturel immatériel

Dans le cadre du 21e festival de l’imaginaire organisé par la Maison des cultures du Monde, le Centre français du patrimoine culturel immatériel-Maison des Cultures du Monde organise un colloque international sur le thème « Les territoires du patrimoine culturel immatériel » les 5 et 6 octobre prochains à Vitré.

La Maison du Patrimoine oral de Bourgogne y interviendra pour développer la trajectoire de politisation du mouvement associatif pour la reconnaissance des cultures populaires qui a permis sa création.

Programme

Recherches sociolinguistiques et pratiques des langues de Bourgogne

Ces Rencontres annuelles sont un espace d’échange et d’approfondissement pour tous ceux qui s’intéressent, pratiquent, militent, sont actifs ou s’inscrivent dans des démarches de sauvegarde des langues de Bourgogne. Selon les principes de l’Education populaire, qui valorise le rôle de chacun dans la construction des savoirs, ces journées visent à produire ensemble des connaissances pour développer les actions de revitalisation de ces langues. D’où l’organisation d’une réunion inter-ateliers de langue le matin, les échanges scientifiques l’après-midi, les présentations artistiques en soirée. Cette année particulièrement, les 5e Rencontres des langues de Bourgogne se déroulent dans une aire géographique où l’on parle langue d’oïl et francoprovençal. Elles s’ouvrent donc naturellement aux acteurs de la sauvegarde du franco-provençal.

Programme

CULTURES POPULAIRES, SCIENCES PARTICIPATIVES ET ACTIONS CITOYENNES

 

Journées d’étude 29-30 Septembre 2017

Journées organisées par le Centre Georges Chevrier et la Maison du patrimoine oral de Bourgogne

À l’échelle internationale, des acteurs de la société civile en lien avec des chercheurs mettent en œuvre des protocoles qui revendiquent une revisite démocratisée des sciences humaines et sociales.
Ces alliances d’initiatives privées et d’initiatives publiques se démarquent de dispositifs maintenant assez convenus et consensuels de la recherche participative (souvent instrumentalisés au service de nouveaux modes de gouvernementalité), par l’élaboration de protocoles où le « concernement » social et ce qui importe aux groupes concernés pèsent à parité avec l’exigence de scientificité.

Ces journées se donnent pour objectif de faire dialoguer des démarches « d’encapacitation » fondées sur la mobilisation de la « méthode ethnographique » au service de la reconnaissance culturelle.

Programme